Grandir...

Théâtre gestuel

30mn

Création et interprétation : Karine Le May

Mise en scène : Jean-Luc Rivière

Costume : Corinne Paupère

Lumière : Benoit Senon

Collaboration artistique avec le Théâtre de la Lune Vague et la Cie Nina La Gaine

L’histoire : Au début elle est là… immobile… endormie…

Sur une berceuse de Chopin elle s’éveille, s’anime : un pied bouge… le deuxième… elle s’étire… découvre son corps maladroit, l’espace… c’est le début d’une grande aventure… marcher… courir… tomber… sauter…

Et si l’aventure de la vie devenait un JEU… et si le jeu était la solution pour expérimenter, faire face au doute, à l'échec… jouer les yeux bandés, jouer à se faire peur, jouer avec son doudou si rassurant… jouer avec soi-même et avec les autres… jouer pour mieux découvrir ses propres émotions… jouer pour Grandir !

Note d'intention : Poésie, musique et mouvement sont les trois piliers de cette nouvelle création.

Ce spectacle intimiste, nous parle des premiers grands moments de l’enfance… des premières grandes émotions….

La comédienne Karine Le May, au fil des tableaux, raconte, sans paroles, les expériences de la vie qui font grandir : se découvrir soi-même et apprivoiser le monde, faire ses premiers pas, ses premiers sauts… avoir peur de l’eau, du noir, de l’inconnu… sans jamais cesser de s'amuser, de JOUER !

Démarche artistique : Le mouvement, le corps, les appuis pour retrouver les grandes premières fois de l'enfance… l’équilibre et le déséquilibre sont au coeur de la création. Le son du piano pour souligner les premières émotions.

Dans cette recherche, naturellement, "le sans-paroles" s'est imposé pour que le corps et la musique évoluent de concert comme deux partenaires réunis par les mêmes émotions, vers les mêmes émotions.

Du blanc… coquille d’œuf pour nous plonger dans un univers rempli de pureté… dans un univers en devenir !

Le piano et les œuvres souvent majeures de Chopin, Bizet, Bach, Liszt, Schumann, Beethoven, participent au décor poétique et apportent la dynamique rythmique recherchée.

Un cube comme unique décor... tour à tour lit, baignoire, miroir, cour d'école... 6 faces que l'on découvre comme un jeu d'enfant...

 

L'abstraction, le théâtre d'objet comme outils d’expression : un gant de toilette devient une marionnette, des cubes s’animent et s’amusent dans une cour d’école…

Le spectacle peut s'accompagner en amont d'un atelier gestuel parents-enfants pour les séances tout public ou en groupe classe pour les séances scolaires.

2019 : spectacle sélectionné par la ville de Nantes dans le cadre du parcours d'éducation artistique et culturelle de l'enfant.

Accueil en résidence :

la ville de Pornichet (44)

la ville de Saint Lyphard (44)

sortie de création : Quai des Arts - Pornichet